dimanche 16 avril 2017

Lou JOHNSON - 1969 - US-COTILLION SD 9008 - Sweet southern soul (stereo)

Lou JOHNSON est né en 1941 à Brooklyn, un quartier de New York.

Après un passage obligé par le Gospel, Lou JOHNSON débarque chez Bigtop en 1962.
Il y rencontre le duo d'auteur/compositeur en devenir, Burt BACHARACH et Hal DAVID qui lui fournit le titre de son premier simple "If I never get to love you" suivi de "You better let him go".
C'est son troisième essai "Reach out for me" qui lui permet d'entrer au Billboard à la 74ème place.

Bigtop disparaît mais Lou reste dans l'écurie reprise par Big Hill.
Cette décision lui permet d'enregistrer en 1964 l'original du "(there's) always something there to remind me" avec pour choristes: Doris TROY, Dee Dee WARWICK et Cissy HOUSTON (excusez du peu).
Le titre atteint la 49ème place au Billboard.

Il enregistrera d'autres titres de Burt BACHARACH "Message to Martha" et même "Walk on by".
Finalement Lou JOHNSON aura contribué à la découverte des compositions du duo qui deviendront des succès, pour d'autres, par la suite.

En 1969, on le retrouve chez Cotillion (une division d'Atlantic) où il enregistre cet album produit par Jerry WEXLER et enregistré aux mythiques studios Fame.

De bonnes reprises y figurent:
"This magic moment" "Please stay" des DRIFTERS
"Don't play that song" "Tears tears  tears" de Ben E KING
"Gypsy woman" des IMPRESSIONS



Soul

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire